POESIES

Extrait du recueil "Chant du pain" de Daniel Varoujan

Bénédiction (traduction Vahé Godel)

Ecouter benedict.mp3 benedict.mp3

 

Laisse-moi verser dans tes mains, une poignée de blé,

Mon fils, mon fils vaillant, mon ceinturon.

Que dans tes bras de laboureur,

Chante le sang de vingt taureaux ;

Puisses-tu dresser (tu as la taille d’un sapin)

Les colonnes de vingt maisons !

Et lorsqu’avec tes dix doigts tu répandras ton grain,

Que soit nombreuse ta récolte, autant que les étoiles !

 

Laisse-moi verser sur ta tête, une poignée de blé,

Mon petit-fils, mon cher enfant, mon bâton printanier.

Que sur ton front se gravent cent cantiques pleins de sagesse ;

Que sur tes épaules repose, le tabernacle de la pureté.

Lorsque tu visiteras ton troupeau,

Que vers ta main d’orge remplie,

Mille brebis tendent leur cou !

 

Laisse-moi répandre sur tes cheveux, une poignée de blé

Ma petite-fille, ma rose, couronne de ma tombe.

Que sur tes joues chaque printemps, de jeunes pavots resplendissent !

Que chaque été, dans tes prunelles, palpitent des lumières neuves !

Lorsque  tu planteras une branche de saule

Qu’il te soit donné en  avril, de jouir de son ombre verte !

 

Que pleure sur nos têtes une poignée de blé

Ma bien-aimée, ma douce vieille,

Puisse le soleil de l’automne, ne pas geler dans la neige de nos cheveux…

Que notre bougie ne s’éteigne, parmi les colonnes de marbre,

Quand nous serons au cimetière,

Que la terre, ma douce vieille, dessus nos corps, soit un peu molle…

 

Date de dernière mise à jour : mardi, 18 Juin 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×